Vidéos

A quoi sert une banque?
Source : Banque de France
Temps de lecture
5 min
Comment fonctionne un découvert bancaire ?
Source : INC - Institut National de la Consommation
Temps de lecture
2 min

Deux personnages discutent :

  • Regarde chérie, ce mois-ci on a un dépassement de découvert d’à peine 10€. On s’en sort plutôt bien pour l’instant
  • Oui enfin… regarde les frais que la banque nous prend pour ce petit dépassement
  • 14€ pour 10€ !
  • C’est ce que nous coûte ton petit dépassement pendant 3 grosses semaines.

Comment fonctionne un découvert bancaire ?

En terme de découvert bancaire, il existe 2 catégories : le découvert occasionnel auquel votre banquier peut mettre fin à tout moment et le découvert autorisé.

Le découvert autorisé suppose l’accord des deux parties : vous-même et le banquier. On retrouvera dans ce document écrit le taux d’intérêt, le montant du découvert ainsi que les modalités de remboursement. La mise en place de ce découvert autorisé peut ou pas être facturé. Il est souvent compris dans les package lorsque vous en avez souscrit un.

En revanche, chaque utilisation du découvert est payante. À chaque utilisation, votre banquier prélèvera une somme d’argent sur votre compte qui vient rémunérer ce service rendu. C’est ce que l’on les agios.

Gardez à l’esprit qu’en cas de dépassement du découvert autorisé, la facture sera beaucoup plus salée. En effet, en plus des agios, vous aurez à payer des commissions d’intervention et elles peuvent être élevées.

Enfin, vous pouvez à tout moment résilier ou demander à modifier votre découvert autorisé. De son côté, le banquier a également des possibilités de résiliation à tout moment mais en respectant un délai de préavis de 2 mois. Il devra le faire par lettre recommandée avec accusé de réception. Il en va autrement si votre banquier a des motifs légitimes de résiliation. À partir de ce moment-là, il n’y a plus de délai de préavis à respecter pour résilier l’autorisation de découvert. Il devra toutefois, dans un courrier, vous expliquer les raisons de cette résiliation.

Deux personnages discutent :

  • Une autorisation de découvert bancaire ne peut être accordée que par votre banquier. Cet accord doit être formalisé par écrit.
  • Dans tous les cas, le fait d’utiliser votre découvert est facturé. C’est ce que l’on appelle les agios.
  • Et attention, lorsque vous dépassez ce découvert autorisé, des commissions seront facturées en plus des agios.
Mesquestionsdentrepreneur.fr : le portail de la Banque de France pour les entrepreneurs
Source : Banque de France
Temps de lecture
1 min

Mes questions d’entrepreneurs : le portail national de l’éducation économique, budgétaire et financière

Un portail regroupant des informations liées à la gestion de votre entreprise :

  • Accessibles
  • Actualisées
  • Gratuites
  • De confiance
  • Neutres
  • Pédagogiques

Un moteur de recherche intelligent

Posez votre question et le moteur de recherche se chargera de vous proposer les deux contenus les plus pertinents !

Pour chacun des contenus, un court descriptif ainsi que le temps de lecture associé.

Vous souhaitez plus de résultats ?

Cliquez sur le bouton « voir plus de résultats » pour en découvrir davantage !

Êtes-vous satisfait des résultats ?

Partagez votre impression en un clic !

Un contact près de chez vous

  • Des correspondants TPE/PME et start-up de la Banque de France
  • Des partenaires : réseaux, associations et fédérations professionnelles.

6 thèmes

Un menu par rubrique qui vous permet d’accéder aux contenus en seulement 3 clics !

  • Ma banque
  • Mes chiffres – Ma trésorerie
  • Besoin d’aide ?
  • Me financer
  • M’assurer
  • Découvrir d’autres sujets

Pour vous accompagner

Retrouvez facilement les modèles de lettre, simulateurs, plans de trésorerie, toutes les vidéos présentes sur le portail, la liste des salons, événements à venir

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook : @EducfiBanquedeFrance
  • Twitter : @Educfi_BDF
  • Youtube : EDUCFI Banque de France

Et abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour ne rien rater de notre actualité !

À bientôt sur www.mesquestionsdentrepreneur.fr , le portail national de l’éducation économique, budgétaire et financière des entrepreneurs

Présentation du portail Mes questions d'entrepreneur
Source : MQDE - Mes questions d'entrepreneur
Temps de lecture
10 min
Relation entreprise/banque : pourquoi c'est important ?
Source : Banque de France
Temps de lecture
2 min

Mon banquier veut me voir. Comme si j’avais que ça à faire ! Ce serait bien qu’il comprenne que j’ai des journées bien remplies. Si je travaille autant, c’est aussi pour lui rembourser ce que je lui dois. Il peut passer à la boutique, venir voir la vitrine. Ça, au moins, c’est concret. Ça, ça fait venir le client.

Bon… C’est vrai, je rembourse toujours le prêt pour l’achat de mon local, et j’ai dû décaler le paiement d’une échéance à cause d’un problème de livraison de mon principal fournisseur. C’est pas de ma faute si mon fournisseur est en retard ! En tout cas, bonjour la confiance. Après 40 échéances payées à bonne date, un petit retard, et vlan, j’ai droit à une convocation. Sérieusement, c’est hallucinant, non ?

 

La réponse d’un expert : Patrice Lenoble, Adjoint au directeur régional (Banque de France, Île-de-France)

Hallucinant de votre point de vue mais il faut avoir à l’esprit que le banquier déteste les mauvaises surprises. Il est important pour vous de créer et de maintenir des relations de confiance avec tous les partenaires y compris vos banquiers, a fortiori celui qui a accepté de prendre des risques. C’est pourquoi il convient d’informer votre banquier régulièrement.

Pour cela, parmi les bonnes pratiques identifiées, parlez son langage en examinant non seulement le chiffre d’affaires mais aussi les marges et l’évolution de la trésorerie en expliquant les écarts. Il convient de dialoguer sur l’activité, mais sur ces sujets également, ce qui permet d’anticiper les difficultés et de les relativiser. Le banquier doit comprendre comment les choses évoluent dans votre entreprise, et dans votre cas, l’origine du report d’échéance.

Au final, rencontrer votre banquier ne vous fera pas perdre de temps mais au contraire va vous en faire gagner et vous permettra, avec son aide, de prendre de bonnes dispositions, en amont, en anticipant et en identifiant des opportunités ou des solutions.

Vos intérêts sont communs : la pérennité de votre entreprise et le cas échéant, son développement.

arrow thin white