Enquête sur la culture financière des entrepreneurs français menée en avril 2021

Article

À partir d’un questionnaire bâti par l’OCDE pour les pays du G20, la Banque de France a mené une étude afin de mieux connaître la culture financière des dirigeants des entreprises françaises de moins de 50 salariés (micro, petites et moyennes entreprises). Trois sous-scores évaluant respectivement le niveau de connaissances théoriques, les attitudes et le comportement financier permettent d’aboutir à un score final de culture financière des entrepreneurs.

Enquête sur la culture financière des entrepreneurs
Source : Banque de France

Retrouvez ci-dessous les résultats détaillés de l'enquête sur la culture financière des entrepreneurs

 

Connaissances financières des dirigeants de micro, petites et moyennes entreprises françaises

Avec un score de 3,7 sur 5, le niveau de connaissances financières des dirigeants est plutôt correct et supérieur à l’autoévaluation par les entrepreneurs de celui-ci. Les dirigeants disposent notamment d’une bonne maîtrise des concepts tels que l'inflation, le rapport entre risque et rendement, et la notion de dividendes distribués aux actionnaires. Cependant, certaines lacunes sont apparues concernant la compréhension des fonds propres inscrits au passif du bilan. Les fonds propres correspondent au capital social apporté par les actionnaires et aux résultats accumulés par l’entreprise et non distribués. De nombreux dirigeants ignorent par exemple que si un investisseur apporte du capital, il devient nécessairement actionnaire. Un investisseur peut en revanche prêter à long terme à une entreprise sans pour autant devenir actionnaire. Le calcul des mensualités d’emprunt est également insuffisamment maîtrisé.

 

Attitudes financières des dirigeants de micro, petites et moyennes entreprises françaises

Avec un score de 1,7 sur 3, les attitudes financières des dirigeants de micro, petites et moyennes entreprises françaises apparaissent moyennement avisées. Si les dirigeants n’hésitent pas à solliciter les banques et investisseurs pour obtenir des financements, ils demeurent plutôt instinctifs et insuffisamment nombreux à établir des plans financiers détaillés ou encore à se fixer des objectifs à long terme.

 

Comportement financier des dirigeants de micro, petites et moyennes entreprises françaises

Enfin, avec un score de 6,4 sur 9, leur comportement financier, c’est-à-dire leur manière d’appréhender les situations pratiques, semble bien avisé. Les dirigeants semblent adopter sur le terrain des comportements sains et réfléchis.

Ainsi :

  • 95% distinguent leur compte professionnel et personnel.
  • 73% réfléchissent au financement de leur retraite.
  • 68% feraient, en cas de vol, appel à leur assurance.

De plus, les dirigeants accordent de l’importance à la confidentialité des données de leur entreprise, comparent les offres financières reçues, s’appuient volontiers sur des expertises extérieures et s’adaptent à l’évolution des facteurs économiques.

 

Culture financière des dirigeants de micro, petites et moyennes entreprises françaises

Avec un score final de 12 sur 17, les dirigeants font preuve d’une culture financière plutôt solide. Des pistes d’amélioration existent et permettront d’aiguiller la mise en œuvre de la stratégie française d’éducation économique, budgétaire et financière (EDUCFI) en direction des entrepreneurs.

 

arrow thin white